Article

L’Amour aux temps du Corona : zoom sur les tendances mariage 2021

Ce n’est un secret pour personne, la pandémie de Covid-19 a porté au mariage un préjudice considérable – pour les professionnels comme pour les fiancés. L’activité est enfin repartie cet été, au point que traiteurs et wedding planners croulent sous les demandes. Nombreux sont les couples qui avaient fait le choix de reporter leur mariage à 2021, et pour cause : si les Français se marient d’abord par amour, la deuxième motivation est… la fête !

C’est ce que la société faireparterie a mis en évidence dans une toute nouvelle étude sur les tendances mariage en 2021. Le sondage examine les motivations, la rencontre, le budget et les tabous – entre autres choses. Alors, comment se marient les Français aux temps du Corona ? Faisons un petit tour d’horizon.

Comment rencontrer l’âme soeur ? Via les copains… et Meetic

D’après une étude de Statista, 50 % des Français estimaient en 2015 que les applications et sites de rencontre favorisaient les histoires sans lendemain plutôt que les relations sérieuses. Et les choses ont bien changé depuis ! Selon la faireparterie, si le cercle amical reste le premier mode de rencontre (24 %), le second est Internet (16 %). Le lieu de travail n’arrive qu’en troisième position. A partir de 40 ans, les applications sont même le principal biais pour trouver l’âme soeur.

Avant de se marier, les Français aiment prendre leur temps pour bien se connaître : 20 % des couples convolent en justes noces après 3 à 5 ans de relation, et 18 % après 5 à 7 ans. Le cliché du coup de foudre suivi par un mariage immédiat, tant prisé par Hollywood, demeure donc un cliché : les Français sont pragmatiques ! Côté demande, c’est l’homme qui s’y colle, même si une petite minorité de femmes osent l’initier (4 %). 20 % des mariages ont lieu sans demande officielle. Et pour le lieu, on repassera sur l’originalité : la moitié des demandes en mariage se font à la maison !

Tendances déco : l’inspiration se trouve en ligne

Il n’y a pas que la rencontre qui se digitalise ! Alors que les mariés se tournaient traditionnellement vers les magazines de mariage ou les recommandations d’amis pour choisir la décoration, les couples modernes trouvent l’inspiration en ligne. La source principale est incontestablement Pinterest, citée par 63 % des répondants. Les blogs de mariage (37 %) et Instagram (35 %) arrivent en seconde et troisième position. Seuls 17 % mentionnent les magazines de mariage.

Niveau tendances, on constate que les traditions dominent. Les mariées prennent peu de risques avec la robe : seules 3 % des répondantes ont complètement délaissé la robe de mariée, bien que 34 % aient opté pour une robe blanche simple et moderne. Les lieux de réception favorisés par les Français sont le domaine (37 %) et la salle des fêtes (35 %). Une petite minorité (3 %) se sont dit oui dans leur jardin ou dans un cadre plus naturel. Le mariage en grande pompe a encore de beaux jours devant lui !

Le budget

S’aimer, ça coûte cher ! Le budget et le financement sont souvent un casse-tête pour les futurs mariés, particulièrement en période de pandémie. Selon l’étude, le budget mariage moyen se situe entre 10 000 et 15 000 €. Les postes de dépenses les plus importants : le traiteur, la robe de mariée et la réservation du lieu de réception. Et pour ceux qui font appel aux services d’un wedding planner, l’addition est salée : plus de 5 000 €.

On remarque cependant des disparités importantes entre les régions. Savez-vous où se marier coûte le plus cher ? Sans surprise, c’est en région parisienne ! 13 % des couples d’Ile-de-France dépensent entre 15 000 et 20 000 € pour leurs noces. Par contraste, en Auvergne-Rhône-Alpes, on se marie sans chichis : 22 % des sondés ont dépensé entre 1 000 et 4 000 €. Les mariages en petit comité (ou micro-wedding) auraient-ils la cote en Auvergne ?

Les tabous

Enfin, un petit guide des do’s and don’ts. Le tabou crucial concerne la nourriture, ce qui n’est sans doute pas surprenant quand on connaît le lien très spécial qui unit les Gaulois à la gastronomie… 41 % des sondés estiment ainsi qu’il est absolument inacceptable de se servir au buffet avant l’ouverture. Par ailleurs, les invités se doivent de montrer un comportement exemplaire : hors de question de se mettre au premier plan ou tenir des discours embarrassants pour les heureux mariés.

Quid de l’invitée en robe blanche ? Étonnamment, ce faux pas légendaire ne déchaîne pas autant les passions : 27 % des femmes trouvent même cela acceptable ! Les mariées sont davantages choquées par la sur-consommation d’alcool et les invités qui ne dansent pas. Comme quoi, les clichés habituels peuvent être très éloignés de la réalité !

Martinbeatz

Author Martinbeatz

More posts by Martinbeatz

Leave a Reply